Genesis ou une histoire de fous

17.00 


Accroupi sur la plate-forme de rondins, au beau milieu d’une forêt aux troncs trempant dans une eau claire, je regardais la voûte céleste. Un abri de plus, sur pilotis, une autre halte, dans une fuite effrénée pour reposer nos corps, éprouvés par des mois de marche, pour quitter une guerre sans nom. Tout autour de nous, un mélange de jour et de nuit, des poussières luminescentes qui s’éteignaient sur la végétation et mes pensées étudiant le ciel, les étoiles qui me disaient quelque chose que je ne voulais pas croire. J’étais soldat, matricule 87 090 40122, déserteur, rompu et formé, et ce que je regardais, était juste en train de me dire que les constellations étaient…à l’envers!!